Jean-François Heisser

Instrument
Jean-François  Heisser

Les master class du pianiste Jean-François Heisser

Jean-François  Heisser

Jean-François Heisser est un artiste accompli, qui mène une carrière polyvalente en tant que pianiste, chef d’orchestre et professeur. Né à Saint-Étienne en France, il est le disciple et l’héritier de Vlado Perlemuter, Henriette Puig-Roget et Maria Curcio.

De 1991 et jusqu’en 2016, il occupe le poste de professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Parmi ses talentueux étudiants, on retrouve Bertrand Chamayou et Jean-Frédéric Neuburger avec qui il développe une relation d’étroite complicité musicale. 

Actuellement, il équilibre sa carrière entre les rôles de directeur musical pour l’Orchestre de Chambre Nouvelle-Aquitaine (depuis 2001), de chef d’orchestre invité, d’artiste soliste et de directeur artistique pour le compte de diverses institutions et productions musicales d’envergure. En tant que soliste, il a joué sous la baguette de chefs d’orchestre tels que Janowski, Tilson Thomas, Segerstam, Krivine, Mehta, Plasson et Roth parmi tant d’autres, avec l’Orchestre symphonique de Londres, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre philharmonique royal (RPO), l’Orchestre de Paris, le Bayerischer Rundfunk, l’Orchestre National de France ou Les Siècles et bien d’autres. Il s’est souvent produit en récitals, avec une préférence pour Beethoven (Sonates, Variations Diabelli, etc.), Brahms, Chopin, le répertoire espagnol (Albéniz, de Falla, Granados, Mompou), ainsi que les œuvres des grands compositeurs français du présent comme ceux du passé. 

En plus de ses interprétations de grands concertos et d’œuvres majeures du répertoire pour piano, il est aussi un fervent partisan des œuvres de S. Poltronieri du XXème siècle et des créations contemporaines telles que : Turangalilâ-Symphonie et Des Canyons aux Étoiles d’Olivier Messiaen, sous la direction de Mehta, Janowski ou Segerstam; Klavierstücke, Mantra et Kontakte, de Karlheinz Stockhausen ; ou les premières interprétations mondiales des concertos pour piano de Gilbert Amy et Nguyen Thien Dao pour ne citer que ceux-là, ainsi que trois grandes œuvres de Philippe Manoury : La Ville, Veränderungen pour piano seul et Terra Ignota pour piano et 22 musiciens. Son approche inégale de l’interprétation le conduit à jouer régulièrement sur des pianos historiques (Weber : les quatre Sonates - Praga Records -, Konzertstück - Mirare). Sous la direction de François Xavier Roth et son orchestre « Les Siècles », il alterne également claviers modernes (les trois concertos pour piano de Béla Bartók) et instruments d’époque (Saint-Saëns et Brahms).

En tant que musicien de chambre, il va sans dire que Jean-François Heisser a couvert l’intégralité du répertoire musical avec des partenaires musicaux tels que les quatuors Ysaÿe, Lindsay, et Pražák. Actuellement, ses enregistrements des sonates de Bartók avec Peter Csaba (Praga) sont considérés comme une œuvre incontournable. De plus, il s’est posé comme un fervent défenseur du répertoire du piano à quatre mains et des œuvres pour deux pianos, notamment avec G. Pludermacher, M.J Jude et J.F Neuburger, et il a également écrit des transcriptions à la fois magnifiques et audacieuses d’œuvres pour deux pianos telles que Le Sacre du printemps ou la Symphonie Fantastique (enregistrements réalisés avec Marie-Josèphe Jude – Harmonia Mundi – janvier 19).

En tant que directeur musical, Heisser a été chargé du développement du projet de l’Orchestre de Chambre Nouvelle-Aquitaine depuis 2001, établissant fermement l’orchestre comme l’un des meilleurs ensembles de musique de chambre français, tel que reflété sur ses enregistrements sous le label Mirare : l’interprétation de l’orchestre d’une version primitive de l’Amour sorcier (titre original El amor brujo) de Falla, ainsi que le Kammerkonzerte de Berg. Ces deux enregistrements ont été largement acclamés par la presse. En tant que directeur artistique, son partenariat toujours en cours avec les éditions Actes-Sud l’a conduit à diriger le programme musical des Soirées musicales d’Arles. Depuis 2015, il est conseiller artistique du Festival de l’Orangerie de Sceaux.

En outre, sa large discographie compte plus de 40 enregistrements : suite à son enregistrement très acclamé des œuvres de Paul Dukas (pour lequel il a reçu le prix du Diapason d’or de l’année), il s’est lancé dans un partenariat avec Erato Records (un coffret de 6 CD consacré au répertoire espagnol, Schumann, Brahms, Saint-Saëns, Debussy, etc.), puis avec Naïve Records (Beethoven, Brahms) et Praga Records (Weber, Berg, Manoury, Bartók…). Ses activités discographiques sont actuellement centrées sur des enregistrements avec l’Orchestre de Chambre Nouvelle Aquitaine pour Mirare. Ses albums comprennent de Falla, Wien 1925, Dubois, American Journey, l’édition de l'intégralité des Concertos pour piano de Beethoven et bien plus. Plus récemment, on note la publication de ses enregistrements avec Marie-Josèphe Jude avec la transcription de Heisser pour deux pianos de la Symphonie Fantastique de Berlioz (Harmonia Mundi). 

Instruments: Piano

Les masterclass de Jean-François Heisser (7)

Interview de Jean-François Heisser (1)