Jean-Paul Fouchécourt

Instrument
Jean-Paul Fouchécourt
Jean-Paul Fouchécourt

Combinant sensibilité, élégance du chant, diction et malice mêlée à une forte présence scénique, Jean-Paul Fouchécourt a gagné une réputation internationale par ses portraits de Platée de Rameau et de Arnalta (L'Incoronazione di Poppea) de Monteverdi, puis ceux de ces rôles dits « de caractère » comme les Quatre Valets (Les Contes d'Hoffmann) d’Offenbach, Ouf 1er (L’étoile) de Chabrier, L'Enfant et les Sortilèges et Torquemada (L'Heure Espagnole) de Maurice Ravel

En 1986, il découvre l’univers de la musique ancienne auprès de William Christie au sein de l’ensemble Les Arts Florissants et participe à l’engouement pour la musique baroque française.

Engagé en 1996, au Saïto Kinen Festival pour chanter le rôles du « Mari » des Mamelles de Tirésias de Poulenc, sa rencontre avec Seiji Ozawa marque ses débuts internationaux, et lui permet d’accéder désormais aux Scènes Lyriques Internationales les plus réputées, aux grandes formations orchestrales, et à des chefs prestigieux tels que Charles Dutoit, Sir John Eliot Gardiner, Valery Gergiev, Yannick Nézet-Séguin, Sir Simon Rattle, pour n’en citer que quelques-uns.

Jean-Paul Fouchécourt défend l’art français de l’Air de cour à la romance et la mélodie qu’illustrent plus d’une centaine d’enregistrements. Le dernier avec le Quatuor Manfred « Clair de Lune » est consacré aux nuits d’été de Berlioz et 6 mélodies de Fauré dont la critique salue « une leçon de prosodie subtile et sensible ». Il transmet désormais son expérience à la jeune génération et dirige les destinées du Studio de l’Opéra de Lyon (SOL) depuis la saison 2010-2011.

Instruments: Voix