Sonate Nr. 3 en Mi bémol Majeur

Sonate Nr. 3 en Mi bémol Majeur

Ludwig van Beethoven

Boris Garlitsky's masterclass

Français 43 min Violon

Dans cette session, Boris Garltisky livre une explication de la Sonata n°3 en Mi bémol de Beethoven en parlant notamment de l'équilibre entre le piano et le violon.

Produit par la Saline royale Academy en octobre 2020 à Arc-et-Senans.

Inclus dans tout abonnement - 29.90€ /mois, illimité
Retour à la navigation

Partition

Visez l’excellence ! Vous pouvez améliorer vos compétences grâce aux conseils d’experts. Téléchargez la partition annotée de cette masterclass de violon. Veuillez noter que ce morceau a été annoté en fonction des réactions et des commentaires de Boris Garlitsky.

Boris Garlitsky

Boris Garlitsky

Boris Garlitsky est un musicien d’une extrême vivacité, d’un grande souplesse et d’une vive intelligence, au timbre merveilleusement rond et à la technique solide

 

Premier violon à l’Orchestre Philharmonique de Londres, M. Garlitsky se range parmi les Concert Masters des meilleurs orchestres du monde, que ce soit à New York, Vienne, Berlin etc., et peut jouer un rôle exceptionnel dans tous les grands orchestres internationaux. Ainsi parle Kurt Masur, l’un des meilleurs chefs d’orchestre du vingtième siècle, avec qui Boris Garlitsky a travaillé de nombreuses années. Pourtant, les paroles de Kurt Masur ne rendent compte que d’une partie de la richesse musicale de Boris Garlitsky.

 

Né à Moscou, Boris Garlitsky a reçu ses premières leçons de musique de son père, auteur de la Méthode de référence pour jeunes violonistes « Pas à Pas ». Il a étudie avec Professeur Yankelevich au Conservatoire de Moscou, avant de devenir premier violon pour « Les Virtuosi de Moscou ». En 1982, Boris Garlitsky remporte le concours italien Paganini et commence sa carrière de soliste.

 

Depuis, il a joué avec entre autres l’Orchestre Philharmonique de Londres, l’Orchestre de Radio de Vienne, l’Orchestre de Chambre de Philadelphie, l’Orchestre Giuseppe Verdi à Milan et l’Orchestre britannique « The Age of Enlightement ». Ses interprétations du concerto de Schostakovich avec l’Orchestre National de Lyon furent applaudies par la presse. “Il faut tout l’art de Boris Garlitsky, digne du créateur de l’œuvre, David Oistrakh, pour l’imposer avec intensité et une force de persuasion irrésistible”, commenta Lyon Figaro. “Boris Garlitsky fut le digne partenaire d’Anne-Sophie Mutter dans le double concerto de Bach qu’ils interprétèrent ensemble avec le Philharmonie de Londres. Le gigantesque dernier mouvement de la Partita en ré mineur, la fameuse Chaconne de Bach… par M.Garlitsky en a fait un concert d’une classe exceptionnelle…”, écrit le critique Allemand, Dr.Karl Georg Berg. Boris Garlitsky est un interprète hors pair de musique de chambre, son Trio Hermitage est “…sans aucun doute l’un des meilleurs de son genre”, commenta “Le Strad”. “Cette douce exaltation de la musique de chambre qui exprime des choses intimes et profondes qui vous vont droit au cœur et porte au rêve » (Nice Matin) “Le charisme de Boris Garlitsky est flagrant, patent. Oh combien ! Un premier violon d’une telle présence et prestance est une bénédiction pour n’importe quelle formation !” (La Montagne).

 

Boris Garlitsky participe activement à des festivals de musique internationaux. Il travaille et enregistre alors avec les studios de BBC, Naxos, Denon, Chandos, Polimnie.

 

Aujourd’hui, Boris Garlitsky consacre une grande partie de son temps à l’enseignement. Il occupe une chaire dans Folkwang Universität der Künste, Essen (Germany). De plus, il propose chaque année des Master Classes dans les célèbres institutions musicales, telles que Curtis Institute à Philadelphia, the Peabody Conservatoty de Baltimore, Hanns Eisler Musikhochschule de Berlin et Academie de Kronberg, entre autres. Boris Garlitsky est membre des jurys des grands concours internationaux en Coree, Nouvelle Zélande, Lituanie, Canada notamment.

Beethoven

Ludwig van Beethoven

Né à Bonn, en Allemagne, en 1770, Ludwig van Beethoven est l’une des références les plus dominantes du classicisme ; c’est un pianiste, compositeur et un génie hors pair. Descendant d'une longue lignée de musiciens, Beethoven a étudié la musique dès son plus jeune âge, en commençant par le piano, la clarinette et l'orgue. Du haut de ses 11 ans, Beethoven décroche son premier travail en tant qu’organiste de cour n remplaçant son propre professeur pour une certaine durée. Véritable jeune prodige, Beethoven est publiquement comparé à Wolfgang Amadeus Mozart, et quelques années plus tard, le jeune musicien se rend à Vienne quelques années plus tard pour étudier brièvement sous la tutelle de Mozart en personne. À la fin de ses vingtaines, Beethoven a constaté qu’il éprouvait certaines difficultés d'audition, au milieu de ses quarantaines, il était complètement sourd et n’arrivait plus à communiquer vocalement. Faisant fi de cette infortune, il continue remarquablement à composer de la musique. La Symphonie n°9 de Beethoven a été d'ailleurs écrite alors qu’il avait entièrement perdu l'ouïe. Alors que les débuts de sa carrière musicale reflétaient la tradition classique Viennoise héritée par Mozart et Haydn, Beethoven a obtenu une identité unique et révolutionnaire à la fin de son parcours. Décédé en 1827, sa veillée était un événement public qui réunit plus de 10 000 personnes. En dépit de sa mort, l’héritage de Beethoven perdure toujours. Ses travaux anticipent de nombreuses caractéristiques qui marqueraient la musique de l’ère romantique et même celle du 20ᵉ siècle.

Vidéos associées

Nous vous recommandons également