Concerto pour hautbois en Do Majeur, 1er mouvement

Concerto pour hautbois en Do Majeur, 1er mouvement

Wolfgang Amadeus Mozart

Céline Moinet's masterclass

Allemand 42 min Hautbois

Dans cette masterclass, Céline Moinet donne de nombreux conseils, sur des sujets comme les crescendos ou le travail du son.

Produit par la Saline royale Academy en octobre 2020 à Arc-et-Senans.

Inclus dans tout abonnement - 29.90€ /mois, illimité
Retour à la navigation

La masterclass

Ce que nous apprenons dans cette masterclass de hautbois

  1. Le joueur doit respirer plus profondément, à son propre rythme. 
  2. Il est important d’avoir plus de confiance et de contrôle, surtout lorsqu’on fait des trilles. 
  3. Il fait sens d’avoir plus de continuité dans les crescendos. 
  4. L’importance de travailler sur le son pour qu’il soit agréable et clair. 

Ce chef-d’œuvre fut composé au printemps ou à l’été 1777, pour le hautboïste Giuseppe Ferlendis (1755-1802) de Bergame. En 1778, Wolfgang Amadeus Mozart le retravaille comme concerto pour flûte en ré majeur. Le concerto est une pièce largement étudiée pour les deux instruments et l’un des concertos les plus importants du répertoire du hautbois.

  • Élève:Marlies Gestrich
  • Instruments: Hautbois
  • Date:29 octobre 2020
  • Académie:Académie 25 oct. - 1 nov. 2020

Partition

Visez l’excellence ! Vous pouvez améliorer vos compétences grâce aux conseils d’experts. Téléchargez la partition annotée de cette masterclass de hautbois. Veuillez noter que ce morceau a été annoté en fonction des réactions et des commentaires de Céline Moinet.

Céline Moinet

Céline Moinet

Née en 1984 à Lille, Céline Moinet a étudié au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris avec David Walter. Elle se perfectionne au hautbois baroque avec Marcel Ponseele et Xenia Löffler et, durant ses études, intègre le Gustav Mahler Jugendorchester sous la direction de Claudio Abbado (2004 et 2005).

 

En 2006 elle est nommée hautbois-solo au Nationaltheater-Orchester à Mannheim puis, à seulement 23 ans, hautbois-solo à la Staatskapelle de Dresde. Depuis, elle a travaillé avec des chefs tels que Christian Thielemann, Zubin Mehta, Claudio Abbado, Andris Nelsons…

 

Elle est invitée régulièrement à jouer au sein des plus grands orchestres, le London Symphony Orchestra, le Gewandhaus Leipzig, les Wiener Philharmoniker. Parallèlement, Céline Moinet se produit en soliste dans le répertoire pour hautbois et orchestre, avec la Staatskapelle de Dresde, le Prague Philharmonia, le New Japan Philharmonic, le Kyoto Symphony Orchestra, le Kammerorchester Basel, le Hamburger Symphoniker, le Württembergisches Kammerorchester Heilbronn, les Dresdner Kapellsolisten, la Staatskapelle de Schwerin, la Rheinische Philharmonie, l’Orchestre National de Colombie, avec l’Orchestre National de Lille et l’Orchestre de Chambre de Toulouse en France.

 

En musique de chambre, Céline Moinet collabore avec le baryton allemand Matthias Goerne et le pianiste Florian Uhlig avec qui elle se produit au Wigmore Hall de Londres, au Johannesburg International Mozart Festival, ainsi que lors de tournées en Allemagne, en Chine ainsi qu’en Amérique du Sud.

 

En 2012, paraît chez Harmonia Mundi son premier disque, Solo Oboe, suivi, en 2013 de Méditations avec la harpiste Sarah Christ. Chez Berlin classics elle enregistre en 2018 un album dédié à Robert et Clara Schumann „Romances“ , avec le pianiste Florian Uhlig et le violoncelliste Norbert Anger. Son dernier enregistrement des concertos pour hautbois de Jean-Sébastien Bach avec l’arte del mondo est sorti à l’automne 2019.

 

Depuis Avril 2013, Céline Moinet est professeur à la « Hochschule für Musik Carl-Maria von Weber » de Dresde. Depuis 2016, elle enseigne à l’Académie Internationale d’Eté de Musique de Nice et donne des master class dans le monde entier.

 

Céline Moinet joue un hautbois et un cor anglais de marque Marigaux.

Mozart

Wolfgang Amadeus Mozart

Wolfgang Amadeus Mozart était un grand enfant prodige de la musique occidentale et l’un des musiciens les plus importants du classicisme. Il a écrit plus de six cents compositions, a développé et popularisé, à lui seul, le concerto pour piano. Il était largement reconnu de son vivant et est toujours considéré comme le compositeur le plus universel de l’histoire de la musique classique.

Né en 1756 à Salzburg, en Autriche, d’Anna Maria et de Léopold Mozart, Wolfgang Amadeus Mozart a été reconnu très tôt pour ses talents musicaux. À quatre ans, le jeune prodige commence à jouer du clavecin et à cinq ans, il compose des pièces. La famille Mozart a fait plusieurs voyages en Europe pour montrer la virtuosité sensationnelle du jeune garçon et de sa sœur au clavecin et au violon. 

Plus tard, Mozart a connu une carrière florissante à Vienne. Il jouait fréquemment en tant que pianiste et était considéré comme le meilleur pianiste de la ville. En plus de sa carrière d’interprète, Mozart s’est imposé comme un excellent compositeur. En 1782, il a écrit l’opéra Die Entführung aus dem Serail qui a connu un grand succès. Parmi les autres opéras célèbres écrits par le compositeur en pleine ascension figurent Le Nozze de Figaro (1786), Don Giovanni (1787) et Cósi fan Tutte (1790). 

La mort de son père en 1787 a peut-être marqué le déclin de la carrière de Mozart. Il a composé très peu d’œuvres, a souffert de nombreux problèmes financiers et en 1791, lors d’une visite à Prague pour la première de son opéra La clemenza di Tito, Mozart est tombé très malade. Dans ses derniers jours, Mozart s’est occupé de terminer son œuvre final : Le Requiem en Ré mineur, K. 626. Malheureusement, il n’a pas pu achever cette œuvre (elle a été terminée plus tard par son élève Franz Xaver Süssmayr), car il est décédé le 5 décembre 1791, probablement d’une fièvre rhumatismale, mais la cause officielle de sa mort reste inconnue.

Malgré la disparition tragique et précoce de Mozart, le brillant instrumentiste et compositeur a laissé un héritage inégalé. Il était un compositeur doué dans tous les domaines et a écrit dans tous les genres majeurs, y compris des symphonies, des opéras, des concertos pour solistes, des sonates, des messes et plus encore. Son influence est vaste et profonde et sa musique continue d’être reconnue et célébrée avec ingéniosité.

 

Vidéos associées

Nous vous recommandons également