Klavierstück: Six pièces pour Piano, Op. 118, Ballade

Klavierstück: Six pièces pour Piano, Op. 118, Ballade

Johannes Brahms

Claire-Marie Le Guay's masterclass

Français 1 h 6 min Piano

Dans cette master class, Claire-Marie Le Guay et son élève Wenjia Guo examinent la respiration et le processus d’évocation d’une histoire à travers l’interprétation au piano.

Produit par la Saline royale Academy en octobre 2020 à Arc-et-Senans.

Inclus dans tout abonnement - 29.90€ /mois, illimité
Retour à la navigation

La masterclass

À propos de cette masterclass de piano

Dans cette master class, Claire-Marie Le Guay met l’accent sur le concept “d’évoquer” ou de raconter une histoire en jouant de la musique. Pendant que le maître et l’élève parcourent le début, le milieu et la fin de cette pièce, Claire-Marie Le Guay insiste sur l’importance de “respirer” avec les phrases afin de se déplacer organiquement sur la musique. De même, le maître souligne que c’est par la respiration que le pianiste peut créer un son plein et transmettre l’énergie nécessaire à une interprétation magistrale des Six Pièces pour Piano de Brahms. D’autres éléments sont également abordés comme la posture des mains, la modulation, la dynamique du pianissimo, l’articulation entre les tierces et les sixtes (accords) et l’utilisation d’une basse profonde par Brahms.

 

Ce que nous apprenons dans cette Masterclass de Piano

  1. Trouver une direction dans l’œuvre et dans l’interprétation.
  2. Mieux comprendre l’harmonie.
  3. Raconter une histoire.
  4. Respirer naturellement avec les phrases.
  5. Posture et poids de la main pour de meilleurs résultats.

Les six pièces de Johannes Brahms comprennent l’Intermezzo en La mineur (Allegro non assai, ma molto appassionato), l’Intermezzo en La majeur (Adante teneramente), la Ballade en sol mineur (Allegro energico), l’Intermezzo en Fa mineur (Allegretto un poco agitato), les Romanze en Fa majeur (Adante) et l’Intermezzo en Mi bémol mineur (Adante, largo e mesto). Cette collection très appréciée de compositions pour piano solo a été achevée en 1893 et a été écrite pour Clara Josephine Schumann, une pianiste réputée pour l’ère romantique (entre 1798 - 1850).

  • Élève:Wenjia Guo
  • Instruments: Piano
  • Date:06 novembre 2020
  • Académie:Académie 1 nov. - 8 nov. 2020
Claire-Marie Le Guay

Claire-Marie Le Guay

Que signifie respirer ? Allons-nous respirer un peu après chaque phrase ? La réponse est, 'Oui.' Nous ne le réalisons peut-être pas, mais nous le faisons naturellement. Avant de parler, nous respirons. C’est aussi pareil avec la musique, car il faut parler ou plutôt chanter la musique à travers le piano.

Claire-Marie Le Guay

Partition

Visez l’excellence ! Vous pouvez améliorer vos compétences grâce aux conseils d’experts. Téléchargez la partition annotée de cette masterclass de piano. Veuillez noter que ce morceau a été annoté en fonction des réactions et des commentaires de Claire-Marie Le Guay.

Claire-Marie Le Guay

Claire-Marie Le Guay

Claire-Marie le Guay est une pianiste soliste très demandée qui a joué avec de nombreux chefs et orchestres prestigieux, notamment l’Orchestre de Paris, la Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks, le New Japan Philharmonic et le London Philharmonic Orchestra. Elle est lauréate de nombreux concours internationaux, dont les Victoires de la Musique et la Fondation Banque Populaire. Mme Le Guay a donné des récitals dans divers festivals de premier plan, dont le Festival International de Piano de la Roque d’Anthéron, le MDR Musiksommer, le Klavier-Festival Ruhr en Allemagne et le Lockenhaus Festival en Autriche. Ses enregistrements de Liszt, de Schumann, de Hadyn, de Mozart, and de Dutilleux ont tous été remarqués et salués par les médias tels que le Pianiste, le Choc de Classica, le Diapason, le Gramophone et le Mirare.

Claire-Marie Le Guay accorde une grande importance à la transmission musicale. Cette passion l’a amenée à participer à “Au cœur d’une œuvre”, une série de concerts qui s’est déroulée de 2014 à 2017 à la salle Gaveau à Paris. Elle a aussi participé à une autre série de concerts-conférences intitulée “Concerts Guidés”. Depuis 2012, Le Guay a collaboré avec l’Opéra de Dijon pour présenter différents projets pédagogiques et a développé un projet éducatif pour les familles au Festival de Pâques d’Aix-en-Provence. En 2015, Claire-Marie Le Guay a été nommée Eisenhower Fellow en reconnaissance pour la vulgarisation et la transmission de la musique classique. Elle est professeur à l’Académie de Musique Française de l’École Normale de Musique de Paris depuis 2002 et est directrice artistique du Festival International de musique de Dinard. 

Brahms

Johannes Brahms

Né à Hambourg, en Allemagne, le 7 mai 1833, Johannes Brahms est le fils du musicien Johann Jakob Brahms. Johannes Brahms a commencé son éducation musicale en apprenant le piano, le violoncelle et le cor. Dès l’âge de 7 ans, il étudie le piano avec Otto Friedrich Willibald Cossel.

Compositeur, pianiste et chef d’orchestre, Brahms a commencé sa carrière à la fin de la tradition classique (vers 1720 - 1820) et s’est imposé comme une figure importante de l’ère romantique de la musique classique. Sa première tournée de concerts a eu lieu en 1853 où il a noué une profonde camaraderie avec son collègue musicien Rober Schumann. 

Sa première œuvre majeure présentée au public est le Concerto n° 1 pour piano et orchestre en Ré mineur, qu’il interprète lui-même à Leipzig en 1859. En 1863, il s’installe à Vienne, où il est nommé chef d’orchestre de la Singakademie (académie de chant), qu’il quittera qu’un an plus tard. 

En 1868, Brahms est devenu célèbre dans toute l’Europe avec la première présentation de son célèbre Requiem allemand. Parmi les autres œuvres notables de Brahms, on peut citer : Concerto pour piano n° 1 en Ré mineur, op. 15, Variation et fugue sur un thème d'Haendel, op.24, Quatuor pour piano n 1 en Sol mineur, op. 25, Sonate pour violoncelle n° 1 en Mi mineur, op. 38  Symphonie n° 1 en Do mineur, op. 68 Concerto pour violon en Ré majeur, op. 77 Symphonie n°3 en Fa majeur, op. 78 Symphonie n° 4 en Mi mineur, op. 98, et Sonate pour violoncelle n° 2 en Fa majeur, op. 99 Quintette avec clarinette en Si mineur, op. 115. Brahms a été loué pour sa profonde compréhension de la construction formelle, sa richesse mélodique, sa complexité harmonique et sa capacité à créer une myriade d’ambiances et d’atmosphères. 

Johannes Brahms est décédé le 3 avril 1897 à Vienne. 

Crédit photo : Fritz Luckhardt

Vidéos associées

Nous vous recommandons également