Interview - Sharon Kam

Interview - Sharon Kam

Sharon Kam's interviews

Clarinette
Inclus dans tout abonnement - 29.90€ /mois, illimité
Retour à la navigation

La masterclass

"Plus tard, elle dit qu'elle ne voulait pas faire partie d'un orchestre, donc elle a décidé d'aller à Julliard pour étudier avec David Schifrin, qui était un soliste et musicien de chambre, avec qui elle pourrait tout corriger (le bec, le son, etc.).
Concernant son rôle en tant que professeur dans les master class, elle dit qu'elle est face à la ""page blanche"" : ""Ils peuvent se présenter comme nouveau et je prends les bonnes choses et les mauvaises choses et j'essaie de créer--pour les aider à créer une meilleure version d'eux-mêmes"". Enseigner ""c'est aussi s'assoir et écouter et essayer de respecter et accepter et être curieux des différentes manières de faire la même œuvre""."

- En master class, son travail est de créer une meilleure version des étudiants, essayant d'être le professeur qui leur donne un cas qu'ils peuvent ramener chez eux et peut être dans des parties particulières de leur répertoire où ils se retrouvent dans une situation où ils ne peuvent pas s'en sortir en tant qu'adulte.
- Sur certain répertoire, le professeur ne peut pas parler de phrases, ce sont davantage des émotions directement.
- Enseigner c'est aussi s'assoir et écouter et essayer de respecter et accepter et être curieux des différentes manières de faire la même œuvre.
- En tant que musiciens, nous devons être très ouverts au changement de nos idées et être flexible.
- La musique n'est pas juste par rapport à la beauté.

Sharon Kam

Sharon Kam

Parfois vous devez avoir un son laid. Vous devez apprendre comment crier, comment être fragile, comment avoir un son aéré pour refléter différentes choses.

Sharon Kam

Sharon Kam

Sharon Kam

Sharon Kam est l’une des clarinettistes solo les plus importantes au monde. Elle a joué pendant plus de 20 ans avec des orchestres reconnus, aux Etats-Unis, en Europe et au Japon.

 

Depuis le début de sa carrière, Sharon Kam est fascinée par les chefs-d’œuvre pour clarinette de Mozart. A 16 ans, elle interprète le Concerto pour clarinette lors de ses débuts avec l’Orchestre philharmonique d’Israël, dirigé par Zubin Mehta. Peu de temps après, elle joue le Quintette pour clarinette avec le Quatuor Guarneri au Carnegie Hall de New York. Elle interprète en 2006 le Concerto de Mozart au théâtre des Etats à Prague, dans le cadre des célébrations du 250è anniversaire de la naissance de l’artiste, événement alors diffusé en direct à la télévision dans 33 pays et enregistré en DVD. La même année, elle réalise son grand rêve d’enregistrer le Concerto et le Quintette en utilisant la clarinette de basset. D’éminents musiciens ont contribué à ce disque largement plébiscité, comme Isabelle van Keulen, Ulrike-Anima Mathé, Volker Jacobsen et Gustav Rivinus, ainsi que la Haydn Philharmonie.

 

Egalement passionnée de musique de chambre, Sharon Kam joue régulièrement avec Lars Vogt, Christian Tetzlaff, Enrico Pace, Daniel Müller-Schott, Leif Ove Andsnes, Carolin Widmann et le Jerusalem Quartet. Elle est souvent invitée à participer à des festivals, dont ceux de Schleswig-Holstein, Heimbach, Rheingau, Risør, Cork, Verbier, Delft, et le festival Schubertiade.

 

Sharon Kam interprète aussi le répertoire contemporain, créant de nombreuses œuvres, dont le Concerto et le Quatuor de Krzysztof Penderecki et les concertos d’Herbert Willi, au Festival de Salzbourg, et d’Iván Erőd et Peter Ruzicka à Donaueschingen.

 

Sa discographie reflète la facilité qu’elle a à s’adapter à tous les genres musicaux, du classique au moderne en passant par le jazz. Elle reçoit deux fois le prix Echo de la meilleure instrumentiste de l’année, la première fois en 1998 pour son enregistrement de Weber avec l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig aux côtés de Kurt Masur, et la seconde en 2006, pour son CD produit en collaboration avec l’orchestre de radio allemand basé à Leipzig (MDR-Sinfonieorchester), comprenant des œuvres de Spohr, Weber, Rossini et Mendelssohn. Elle est récompensée par la Deutsche Schallplattenkritik pour son CD American Classics, enregistré avec la London Symphony Orchestra, dirigé par son mari Gregor Bühl. En 2013 sort le CD Opera! avec la participation du Württembergisches Kammerorchester, dirigé par Ruben Gazarian. Il inclut des transcriptions d’airs d’opéra, arrangées pour clarinette et musique de chambre, allant de Rossini et Puccini à Wolf-Ferrari. Une tournée accompagne la sortie de ce disque. Elle enregistre, avec les musiciens qui l’ont accompagnée pour le Concerto et le Quintette de Mozart, les Quintettes pour clarinette de Reger de Brahms en 2015, pour marquer le 100è anniversaire de la mort de Max Reger en 2016. Pendant la saison 2019-2020, Sharon Kam se produit dans différentes salles de concert, telles que la Musikverein à Vienne, à la Philharmonie de l’Elbe à Hambourg, et également avec les orchestres de musique de chambre de Vienne et de Munich, la Staatskapelle Halle, le Saarländischen Staatsorchester, l’Orchestre Philharmonique National de Hongrie et la Philharmonie de Szczecin. En septembre 2019 sort l’album Contrasts, enregistré en trio avec Ori Kam et Matan Porat. Elle travaille depuis longtemps avec eux et présente à leurs côtés leur programme lors de diverses représentations de musique de chambre.

 

Sharon Kam joue sur un instrument Buffet Crampon, modèle R13. Son embouchure est fabriquée par Peter Eaton à Londres.

Vidéos associées

Nous vous recommandons également