Sonate pour violoncelle Nr. 3, Op. 69, 1er mouvement

Sonate pour violoncelle Nr. 3, Op. 69, 1er mouvement

Ludwig van Beethoven

Marc Coppey's masterclass

Français 1 h 7 min Violoncelle

Marc Coppey examine les obstacles fréquemment rencontrés dans les travaux de Ludwig van Beethoven, ainsi que la pratique idiomatique du violoncelle avec l’étudiante Emmanuelle Schneider.

Produite par la Saline royale Academy en novembre 2020 à Arc-et-Senans

Inclus dans tout abonnement - 29.90€ /mois, illimité
Retour à la navigation

La masterclass

À propos de cette masterclass de Marc Coppey

Dans cette master class, Marc Coppey examine certains obstacles typiques rencontrés dans les travaux de Ludwig van Beethoven, tout en abordant la pratique idiomatique dans le domaine de la musique. C’est dans cette optique que le maître violoncelliste souligne l’importance de l'exécution d’un son qui renvoie une grande présence et de la richesse grâce à la compétence technique. L’étudiante est invitée à considérer le point de contact (lorsque l’archet rencontre la corde), la vitesse de l’archet, la posture ainsi que la préparation. Par ailleurs, Coppey aborde le rapport égalitaire entre le piano et le violoncelle et comment ces deux instruments se soutiennent et élaborent la partie de chacun d’entre eux. Des éléments musicaux, tels que le rythme, le tempo et le phrasé, ainsi que les ornements musicaux, tels que l'appogiatura, sont également explorés.

Ce que nous apprenons dans cette masterclass de violoncelle

  1. Le rapport équilibré entre le violoncelle et le piano.
  2. La coordination de l’archet.
  3. Le phrasé en tempo.
  4. Rechercher des thèmes communs.
  5. Le subito, un trait commun dans les travaux de Beethoven.

Dans cette pièce, Beethoven célèbre la gamme du violoncelle avec de longues lignes lyriques. Lors du premier mouvement, Allegro ma nontroppo, le violoncelle émet une cantilène en solo pensive. Le piano répond au jeu du violoncelle en concluant le passage avec une brève cadence. Par la suite, le violoncelle et le piano échangent de rôles jusqu’à atteindre une douce cadence qui sera achevée par le violoncelle. Les deux instruments communiquent l’un avec l’autre par un riche mélange d’idées jusqu’à l’achèvement d’un concept musical entièrement réalisé.

  • Élève:Emmanuelle Schneider
  • Instruments: Violoncelle
  • Date:03 novembre 2020
  • Académie:Académie 1 nov. - 8 nov. 2020
Marc Coppey

Marc Coppey

Les motifs les plus simples, les fondamentaux de la musique : les gammes, les arpèges sont toutes des manières de faire de la musique, toujours. Ils peuvent être incroyablement lyriques.

Marc Coppey

Partition

Visez l’excellence ! Vous pouvez améliorer vos compétences grâce à ces conseils d’expert. Téléchargez la partition annotée de cette master class de violoncelle. Veuillez noter que cette pièce à été annotée conformément au retour et aux commentaires de Marc Coppey.

Marc Coppey

Marc Coppey

En 1988, il remporte les deux plus grands prix du Concours international Jean-Sébastien-Bach à savoir : le premier prix et le prix spécial de la meilleure performance de Bach.

Marc Coppey est un musicien encensé par la critique, il est considéré de nos jours comme étant l’un des plus grands violoncellistes dans le monde. Originaire de Strasbourg, en France, Coppey entame sa formation musicale au Conservatoire de Strasbourg avant de suivre ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris et à l’Université de l'Indiana à Bloomington. En 1988, âgé seulement de 18 ans, Coppey remporte le premier prix et le prix spécial de la meilleure performance de Bach au Concours international Jean-Sébastien-Bach à Leipzig, en Allemagne. Depuis lors, Marc Coppey a régulièrement joué en tant que soliste avec des orchestres de renom en collaboration avec de nombreux chefs d’orchestre éminents dont : Eliahu Inbal, Rafael Frühbeck de Burgos, Yan-Pascal Tortelier, Emmanuel Krivine, Alan Gilbert, et bien d’autres. Coppey se produit régulièrement dans certaines salles de concert des plus prestigieuses à travers l’Europe, l’Amérique du Nord et du Sud et en Asie. Outre sa carrière de concertiste soliste, Marc Coppey est également un professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris et conduit des master class partout dans le monde. Par ailleurs, Marc Coppey contribue avec ses connaissances artistiques et occupe le poste de directeur artistique du festival de musique de chambre des Musicales de Colmar ainsi que le poste de directeur musical de l’orchestre Zagrebački solisti (Solistes de Zagreb). En 2014, il a été nommé Officier des Arts et des Lettres par le ministre français de la Culture.

 

Beethoven

Ludwig van Beethoven

Né à Bonn, en Allemagne, en 1770, Ludwig van Beethoven est l’une des références les plus dominantes du classicisme ; c’est un pianiste, compositeur et un génie hors pair. Descendant d'une longue lignée de musiciens, Beethoven a étudié la musique dès son plus jeune âge, en commençant par le piano, la clarinette et l'orgue. Du haut de ses 11 ans, Beethoven décroche son premier travail en tant qu’organiste de cour n remplaçant son propre professeur pour une certaine durée. Véritable jeune prodige, Beethoven est publiquement comparé à Wolfgang Amadeus Mozart, et quelques années plus tard, le jeune musicien se rend à Vienne quelques années plus tard pour étudier brièvement sous la tutelle de Mozart en personne. À la fin de ses vingtaines, Beethoven a constaté qu’il éprouvait certaines difficultés d'audition, au milieu de ses quarantaines, il était complètement sourd et n’arrivait plus à communiquer vocalement. Faisant fi de cette infortune, il continue remarquablement à composer de la musique. La Symphonie n°9 de Beethoven a été d'ailleurs écrite alors qu’il avait entièrement perdu l'ouïe. Alors que les débuts de sa carrière musicale reflétaient la tradition classique Viennoise héritée par Mozart et Haydn, Beethoven a obtenu une identité unique et révolutionnaire à la fin de son parcours. Décédé en 1827, sa veillée était un événement public qui réunit plus de 10 000 personnes. En dépit de sa mort, l’héritage de Beethoven perdure toujours. Ses travaux anticipent de nombreuses caractéristiques qui marqueraient la musique de l’ère romantique et même celle du 20ᵉ siècle.

Vidéos associées

Nous vous recommandons également