Sonate pour violoncelle Nr. 2

Sonate pour violoncelle Nr. 2

Johannes Brahms

Marc Coppey's masterclass

Anglais 46 min Violoncelle

Le professeur Marc Coppey et son élève Beltran Calderon Bosom travaillent sur le tempo, l'articulation et d'autres éléments fondamentaux dans cette masterclass.

Produit par la Saline royale Academy en octobre 2020 à Arc-et-Senans.

Inclus dans tout abonnement - 29.90€ /mois, illimité
Retour à la navigation

Partition

Visez l’excellence ! Vous pouvez améliorer vos compétences grâce aux conseils d’experts. Téléchargez la partition annotée de cette masterclass de violoncelle. Veuillez noter que ce morceau a été annoté en fonction des réactions et des commentaires de Marc Coppey.

Marc Coppey

Marc Coppey

En 1988, il remporte les deux plus grands prix du Concours international Jean-Sébastien-Bach à savoir : le premier prix et le prix spécial de la meilleure performance de Bach.

Marc Coppey est un musicien encensé par la critique, il est considéré de nos jours comme étant l’un des plus grands violoncellistes dans le monde. Originaire de Strasbourg, en France, Coppey entame sa formation musicale au Conservatoire de Strasbourg avant de suivre ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris et à l’Université de l'Indiana à Bloomington. En 1988, âgé seulement de 18 ans, Coppey remporte le premier prix et le prix spécial de la meilleure performance de Bach au Concours international Jean-Sébastien-Bach à Leipzig, en Allemagne. Depuis lors, Marc Coppey a régulièrement joué en tant que soliste avec des orchestres de renom en collaboration avec de nombreux chefs d’orchestre éminents dont : Eliahu Inbal, Rafael Frühbeck de Burgos, Yan-Pascal Tortelier, Emmanuel Krivine, Alan Gilbert, et bien d’autres. Coppey se produit régulièrement dans certaines salles de concert des plus prestigieuses à travers l’Europe, l’Amérique du Nord et du Sud et en Asie. Outre sa carrière de concertiste soliste, Marc Coppey est également un professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris et conduit des master class partout dans le monde. Par ailleurs, Marc Coppey contribue avec ses connaissances artistiques et occupe le poste de directeur artistique du festival de musique de chambre des Musicales de Colmar ainsi que le poste de directeur musical de l’orchestre Zagrebački solisti (Solistes de Zagreb). En 2014, il a été nommé Officier des Arts et des Lettres par le ministre français de la Culture.

 

Brahms

Johannes Brahms

Né à Hambourg, en Allemagne, le 7 mai 1833, Johannes Brahms est le fils du musicien Johann Jakob Brahms. Johannes Brahms a commencé son éducation musicale en apprenant le piano, le violoncelle et le cor. Dès l’âge de 7 ans, il étudie le piano avec Otto Friedrich Willibald Cossel.

Compositeur, pianiste et chef d’orchestre, Brahms a commencé sa carrière à la fin de la tradition classique (vers 1720 - 1820) et s’est imposé comme une figure importante de l’ère romantique de la musique classique. Sa première tournée de concerts a eu lieu en 1853 où il a noué une profonde camaraderie avec son collègue musicien Rober Schumann. 

Sa première œuvre majeure présentée au public est le Concerto n° 1 pour piano et orchestre en Ré mineur, qu’il interprète lui-même à Leipzig en 1859. En 1863, il s’installe à Vienne, où il est nommé chef d’orchestre de la Singakademie (académie de chant), qu’il quittera qu’un an plus tard. 

En 1868, Brahms est devenu célèbre dans toute l’Europe avec la première présentation de son célèbre Requiem allemand. Parmi les autres œuvres notables de Brahms, on peut citer : Concerto pour piano n° 1 en Ré mineur, op. 15, Variation et fugue sur un thème d'Haendel, op.24, Quatuor pour piano n 1 en Sol mineur, op. 25, Sonate pour violoncelle n° 1 en Mi mineur, op. 38  Symphonie n° 1 en Do mineur, op. 68 Concerto pour violon en Ré majeur, op. 77 Symphonie n°3 en Fa majeur, op. 78 Symphonie n° 4 en Mi mineur, op. 98, et Sonate pour violoncelle n° 2 en Fa majeur, op. 99 Quintette avec clarinette en Si mineur, op. 115. Brahms a été loué pour sa profonde compréhension de la construction formelle, sa richesse mélodique, sa complexité harmonique et sa capacité à créer une myriade d’ambiances et d’atmosphères. 

Johannes Brahms est décédé le 3 avril 1897 à Vienne. 

Crédit photo : Fritz Luckhardt

Vidéos associées

Nous vous recommandons également