Sonate pour violoncelle et piano, 1er mouvement

Sonate pour violoncelle et piano, 1er mouvement

Claude Debussy

Marc Coppey's masterclass

Anglais 59 min Violoncelle

Dans cette masterclass, Marc Coppey évoque des thèmes comme le pizzicato, le poids du corps et les contrastes.

Produit par la Saline royale Academy en octobre 2021 à Arc-et-Senans.

Inclus dans tout abonnement - 29.90€ /mois, illimité
Retour à la navigation

La masterclass

Ce que nous apprenons dans cette masterclass de violoncelle

  1. Cette pièce est une nouvelle approche de l'instrument : tantôt c'est une flûte, une guitare, une percussion, etc.
  2. Il y a trois mouvements qui sont incroyablement contrastés.
  3. L'importance de sentir le poids du corps.
  4. Le pizzicato doit être joué comme une guitare claire.
  • Élève:Alex Olmedo
  • Instruments: Violoncelle
  • Date:27 octobre 2021
  • Académie:Académie 24 - 31 oct. 2021
Marc Coppey

Marc Coppey

C'est toujours un problème lorsque l'on joue en pizzicato de se demander si elles sont en haut ou en bas, mais en fait, lorsque l'on joue en bas, il y a un grand avantage qui est que l'on peut presque frapper les cordes toutes ensemble parce que le doigt est de cette façon. Il n'y a pas d'arpège, en fait on entend les notes ensemble.

Marc Coppey

Partition

Visez l’excellence ! Vous pouvez améliorer vos compétences grâce aux conseils d’experts. Téléchargez la partition annotée de cette masterclass de violoncelle. Veuillez noter que ce morceau a été annoté en fonction des réactions et des commentaires de Marc Coppey.

Marc Coppey

Marc Coppey

En 1988, il remporte les deux plus grands prix du Concours international Jean-Sébastien-Bach à savoir : le premier prix et le prix spécial de la meilleure performance de Bach.

Marc Coppey est un musicien encensé par la critique, il est considéré de nos jours comme étant l’un des plus grands violoncellistes dans le monde. Originaire de Strasbourg, en France, Coppey entame sa formation musicale au Conservatoire de Strasbourg avant de suivre ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris et à l’Université de l'Indiana à Bloomington. En 1988, âgé seulement de 18 ans, Coppey remporte le premier prix et le prix spécial de la meilleure performance de Bach au Concours international Jean-Sébastien-Bach à Leipzig, en Allemagne. Depuis lors, Marc Coppey a régulièrement joué en tant que soliste avec des orchestres de renom en collaboration avec de nombreux chefs d’orchestre éminents dont : Eliahu Inbal, Rafael Frühbeck de Burgos, Yan-Pascal Tortelier, Emmanuel Krivine, Alan Gilbert, et bien d’autres. Coppey se produit régulièrement dans certaines salles de concert des plus prestigieuses à travers l’Europe, l’Amérique du Nord et du Sud et en Asie. Outre sa carrière de concertiste soliste, Marc Coppey est également un professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris et conduit des master class partout dans le monde. Par ailleurs, Marc Coppey contribue avec ses connaissances artistiques et occupe le poste de directeur artistique du festival de musique de chambre des Musicales de Colmar ainsi que le poste de directeur musical de l’orchestre Zagrebački solisti (Solistes de Zagreb). En 2014, il a été nommé Officier des Arts et des Lettres par le ministre français de la Culture.

 

Sonate pour violoncelle et piano, 1er mouvement

En 1914, encouragé par son éditeur Jacques Durand, Claude Debussy entreprend de composer un cycle de six sonates pour divers instruments. Dans une lettre adressée au chef d'orchestre Bernard Molinari, Claude Debussy explique que, sur le plan instrumental, le recueil comportera " différentes combinaisons, la dernière sonate réunissant les instruments précédemment utilisés ". Le projet a été entrepris à une époque où l'Europe était ravagée par la Première Guerre mondiale et où Claude Debussy souffrait d'un cancer en phase terminale. Seules trois sonates étaient terminées au moment de la mort de Claude Debussy, le 25 mars 1918 : la Sonate pour violoncelle, la Sonate pour flûte, alto et harpe et la Sonate pour violon. En 1915, Claude Debussy écrivit à Igor Stravinsky que la Sonate pour violoncelle et la Sonate pour flûte, alto et harpe étaient dans le " vieux style français ". Cette caractérisation peut surprendre les auditeurs, étant donné que la Sonate pour violoncelle est beaucoup plus moderniste que les autres. La Sonate pour violoncelle et la Sonate pour violon partagent toutes deux un langage tonal aux inflexions modales, mais l'accent mis par la première sur les techniques étendues du violoncelle semble masquer les fondements d'un hommage au baroque français."

Debussy

Claude Debussy

Crédit photo : BNF Gallica

Vidéos associées

Nous vous recommandons également