Sonate pour violoncelle et piano Nr. 2 en Fa Majeur, Op. 99

Sonate pour violoncelle et piano Nr. 2 en Fa Majeur, Op. 99

Johannes Brahms

Martin Beaver's masterclass

Français 41 min Musique de chambre

In this masterclass, Martin Beaver addresses topics such as the heroic and lyrical nature of Brahm's work.

Produit par la Saline royale Academy en Novembre 2021 à Arc-et-Senans.

Inclus dans tout abonnement - 29.90€ /mois, illimité
Retour à la navigation

La masterclass

À propos cette masterclass 

Dans cette session, le professeur Martin Beaver aide les élèves Robin de Talhouët et Julie Haismann à perfectionner la belle, mais difficile Sonate Nr. 2 en Fa majeur, Op.99, 1er mouvement de Johann Brahms. Les deux musiciens reçoivent des directions et conseils de la part de Martin Beaver car dans ce morceau, une grande collaboration entre le violoncelle et le piano est demandée. 

Selon Martin Beaver, un des plus grands défis de cette Sonate et de ce mouvement en particulier est d’interpréter une espèce de qualité héroïque et posée tout en gardant un lyrisme et une rondeur sans faille. Il faut en effet jouer avec cette étincelle de vie, cette énergie, tout en sachant que quelque chose de sombre se profile à l’horizon. Le professeur donne également des conseils techniques aux élèves, comme de faire très attention aux expressions et accents que Brahms a choisis et écrits, ainsi que d’essayer de ne perdre aucune note et de jouer les vibratos avec intensité. C'est un mouvement “qui va vers l’extérieur” et beaucoup de mesures doivent être un peu exagérées. 

Ce que nous apprenons dans cette masterclass

  1. Comprendre la grande variété des émotions et les interpréter. 

  2. Suivre la musique. 

  3. Coopération entre le violoncelle et le piano. 

  4. Faire attention aux expressions écrites. 

  5. Maintenir l'énergie et la concentration tout au long de la performance. 

  • Élève:Robin de Talhouët, Julie Haismann
  • Instruments: Musique de chambre
  • Date:04 novembre 2021
  • Académie:Académie 31 - 7 nov. 2021
Martin Beaver

Martin Beaver

Le thème principal est toujours dans le violoncelle.

Martin Beaver

Partition

Visez l'excellence ! Vous pouvez améliorer vos compétences grâce aux conseils d'experts. Téléchargez la partition annotée de cette masterclass de Musique de chambre. Veuillez noter que ce morceau a été annoté en fonction des réactions et des commentaires de Martin Beaver.

Martin Beaver

Martin Beaver

En tant que membre du Tokyo String Quartet, Martin Beaver a eu le privilège de jouer sur le violon Stradivarius de 1727 de l’ensemble d’instruments du “Quatuor Paganini”, généreusement prêté au quatuor par la fondation de musique Nippon.

Les enregistrements du groupe Tokyo String Quartet pendant son mandat comprennent notamment l’intégralité des quatuors de Beethoven sous le label Harmonica Mundi. Monsieur Beaver a joué en concert sur quatre continents avec des orchestres tels que le San Francisco Symphony, le Toronto Symphony, l’Orchestre Philharmonique de Liège et le Sapporo Symphony Orchestra, sous la direction de Kazuyoshi Akiyama, parmi tant d’autres. Ses performances de musique de chambre incluent des collaborations avec des artistes éminents tels que Leon Fleisher, Pinchas Zukerman, Lynn Harrell, Sabine Meyer et Yefim Bronfman. Monsieur Beaver est régulièrement invité à des festivals de premier plan en Amérique du Nord et à l’étranger. Parmi ceux-ci, mentionnons le festival de musique Santa Fe Chamber, le Chamber Music Northwest, le Jolla SummerFest, le festival Norfolk Chamber Music et bien d’autres. La discographie de monsieur Beaver comprend des concerti, des sonates et de la musique de chambre sous les labels d’Harmonia Mundi USA, de Biddulph, de Naim Audio, de René Gailly, de Musica Viva, de SM 5000, de Toccata Classics et de Naxos.

Son répertoire enregistré comprend aussi bien Bach, Beethoven et Brahms que la musique des compositeurs du XXIe siècle. Il est lauréat des concours Reine Elisabeth, Montréal et Indianapolis.

Pédagogue dévoué, monsieur Beaver a dirigé des master class dans le monde entier. Il a occupé des postes d’enseignement au Conservatoire Royal de Musique, à l’université de la Colombie-Britannique et à l’Institut Peabody. Plus récemment, il a fait partie de la faculté de l’Université de New York et a été artiste en résidence à l’École de musique de Yale où il a reçu la plus haute distinction de l’institution : la médaille Sanford. Il a rejoint le corps professoral de la Colburn School de Los Angeles en août 2013, où il est actuellement professeur de violon et de musique de chambre. 

Martin Beaver est un membre fondateur du Montrose Trio avec le pianiste Jon Kimura et le violoncelliste Clive Greensmith. 

 

Brahms

Johannes Brahms

Né à Hambourg, en Allemagne, le 7 mai 1833, Johannes Brahms est le fils du musicien Johann Jakob Brahms. Johannes Brahms a commencé son éducation musicale en apprenant le piano, le violoncelle et le cor. Dès l’âge de 7 ans, il étudie le piano avec Otto Friedrich Willibald Cossel.

Compositeur, pianiste et chef d’orchestre, Brahms a commencé sa carrière à la fin de la tradition classique (vers 1720 - 1820) et s’est imposé comme une figure importante de l’ère romantique de la musique classique. Sa première tournée de concerts a eu lieu en 1853 où il a noué une profonde camaraderie avec son collègue musicien Rober Schumann. 

Sa première œuvre majeure présentée au public est le Concerto n° 1 pour piano et orchestre en Ré mineur, qu’il interprète lui-même à Leipzig en 1859. En 1863, il s’installe à Vienne, où il est nommé chef d’orchestre de la Singakademie (académie de chant), qu’il quittera qu’un an plus tard. 

En 1868, Brahms est devenu célèbre dans toute l’Europe avec la première présentation de son célèbre Requiem allemand. Parmi les autres œuvres notables de Brahms, on peut citer : Concerto pour piano n° 1 en Ré mineur, op. 15, Variation et fugue sur un thème d'Haendel, op.24, Quatuor pour piano n 1 en Sol mineur, op. 25, Sonate pour violoncelle n° 1 en Mi mineur, op. 38  Symphonie n° 1 en Do mineur, op. 68 Concerto pour violon en Ré majeur, op. 77 Symphonie n°3 en Fa majeur, op. 78 Symphonie n° 4 en Mi mineur, op. 98, et Sonate pour violoncelle n° 2 en Fa majeur, op. 99 Quintette avec clarinette en Si mineur, op. 115. Brahms a été loué pour sa profonde compréhension de la construction formelle, sa richesse mélodique, sa complexité harmonique et sa capacité à créer une myriade d’ambiances et d’atmosphères. 

Johannes Brahms est décédé le 3 avril 1897 à Vienne. 

Crédit photo : Fritz Luckhardt

Vidéos associées

Nous vous recommandons également