Concerto pour violon N° 3 en Sol Majeur K 216, 1er mouvement

Concerto pour violon N° 3 en Sol Majeur K 216, 1er mouvement

Wolfgang Amadeus Mozart

Maxim Vengerov's masterclass

Anglais 51 min Violon

Le Royal College of Music présente une master class exceptionnelle sur la façon de diriger un orchestre tout en jouant en tant que soliste, avec le très célèbre violoniste Maxim Vengerov et son élève David Horvat.

Produit par le Royal College of Music en mars 2022 à Londres, Angleterre.

Retour à la navigation

La masterclass

À propos de cette master class de violon

Dans cette master class filmée et réalisée par le Royal College of Music, le célèbre violoniste Maxim Vengerov commence la leçon en expliquant le principal défi de son élève qui, contrairement à un chef d’orchestre classique, doit faire face au public tout en dirigeant simultanément l’orchestre derrière lui. 

En gardant ces limitations à l’esprit, le duo travaille sur la communication assertive à travers un langage corporel efficace. D’une inclinaison de la tête à des expressions faciales spectaculaires, le professeur montre comment on peut guider avec succès un orchestre lors d’une prestation en transmettant de manière cohérente des idées et en anticipant le mouvement d’un morceau.

 

 

Ce que nous apprenons dans cette masterclass de violon

  1. Comment anticiper la trajectoire de la présentation.
  2. Comment utiliser le langage corporel et l’expression faciale pour communiquer avec l’orchestre.
  3. Comment laisser de l’espace et éviter un langage corporel trop subtil pour être interprété.
  4. Comment aider un orchestre à naviguer dans une cadenza.
  5. Comment donner l’impression d’improviser.

Concerto pour violon Nr. 3 en Sol Majeur K 216 de Wolfgang Amadeus Mozart

Composé à Salzburg en 1775, le Concerto pour violon N° 3 en Sol Majeur K 216, 1er mouvement de Wolfgang Amadeus Mozart, est écrit pour violon solo, cordes, deux hautbois et deux cors en Sol et en Ré. Le premier mouvement Allegro est suivi d’un Adagio (incluant deux flûtes) et d’un Rondeau :  Allegro.

Il est de forme sonate classique et de caractère très opératique. Il commence avec l’orchestre qui joue un thème en Sol majeur, vif et jovial. Le violon solo et l’orchestre développent entre eux un dialogue joyeux et léger. Ce thème est suivi d’une modulation à la dominante Ré majeur, qui se transforme en Ré mineur. Après être passé à d’autres tonalités, le morceau revient à la tonique dans la récapitulation. 

 

  • Élève:David Horvat
  • Instruments: Violon
Maxim Vengerov

Maxim Vengerov

Ne simplifiez pas Mozart.

Maxim Vengerov

Partition

Visez l'excellence ! Pour aller encore plus loin dans la compréhension, accédez aux annotations inédites de Maxim Vengerov retranscrites sur partition et découvrez toute l'ampleur de cette œuvre.

Maxim Vengerov

Maxim Vengerov

Photo Credits: "maxim" by carolune is marked with CC BY-SA 2.0.

Reconnu internationalement comme l’un des plus grands violonistes au monde, Maxim Vengerov est un soliste et un chef d’orchestre très prisé qui s’est produit avec tous les grands orchestres du monde, notamment l’Orchestre philharmonique de New York, l’Orchestre symphonique de Londres, l’Orchestre symphonique de la BBC, l’Orchestre du théâtre Mariinsky et bien d’autres encore. 

Dès l’âge de cinq ans, M. Vengerov a commencé sa carrière de violoniste solo. Il a étudié avec Galina Tourchaninova et Zakhar Bron, et a remporté deux fois les concours internationaux Wieniawski et Carl Flesch à l’âge de dix et quinze ans. Déjà à 10 ans, le violoniste a commencé à enregistrer avec des labels de renom tels que Melodia, Teldec, et EMI.

En 2010, Vengerov a été nommé premier chef d’orchestre du Gstaad Festival Orchestra. Malgré ce titre prestigieux, le musicien a continué à progresser dans sa formation musicale en poursuivant ses études avec Yuri Simonocv. Il a obtenu son diplôme de chef d’orchestre avec un certificat d'excellence de l’institut Ippolitov-Ivanov de Moscou. Depuis, il a suivi un programme de deux ans en direction d’opéra. En plus de son amour pour l’apprentissage, Maxim Vengerov est un professeur passionné et a instruit de jeunes talents dans le monde entier. Il est actuellement titulaire de Stephan et Viktoria Schmidheiny Stifungs et professeur à l’université Mozarteum de Salzburg. Depuis 2016, il est le professeur de violon au Royal College of Music de Londres qui est un conservatoire de musique très réputé au Royaume-Uni.

Son amour pour la musique qui inspire les enfants lui a été inculqué très tôt. En 1997, M. Vengerov a été le premier musicien classique à être nommé ambassadeur international de bonne volonté par l’UNICEF, une organisation mondiale à but non lucratif. Il a joué pour les enfants défavorisés de diverses communautés en Thaïlande, dans les Balkans, en Turquie et en Ouganda. Aujourd’hui encore, il est le parrain du projet MIAGI en Afrique du Sud, qui vise à mettre en relation des enfants de diverses d’origines avec la musique. Dans la foulée, le violoniste a été choisi pour être l’ambassadeur de bonne volonté de l’école Musica Mundi. 

Maxim Vengerov a reçu de nombreux prix et bourses prestigieux, notamment de l’Académie Royale de musique, des ordres du mérite de Roumanie et de Sarre, en Allemagne, et un Grammy Award pour la meilleure performance de soliste instrumental (avec orchestre) en 2003. 

 

Mozart

Wolfgang Amadeus Mozart

Wolfgang Amadeus Mozart était un grand enfant prodige de la musique occidentale et l’un des musiciens les plus importants du classicisme. Il a écrit plus de six cents compositions, a développé et popularisé, à lui seul, le concerto pour piano. Il était largement reconnu de son vivant et est toujours considéré comme le compositeur le plus universel de l’histoire de la musique classique.

Né en 1756 à Salzburg, en Autriche, d’Anna Maria et de Léopold Mozart, Wolfgang Amadeus Mozart a été reconnu très tôt pour ses talents musicaux. À quatre ans, le jeune prodige commence à jouer du clavecin et à cinq ans, il compose des pièces. La famille Mozart a fait plusieurs voyages en Europe pour montrer la virtuosité sensationnelle du jeune garçon et de sa sœur au clavecin et au violon. 

Plus tard, Mozart a connu une carrière florissante à Vienne. Il jouait fréquemment en tant que pianiste et était considéré comme le meilleur pianiste de la ville. En plus de sa carrière d’interprète, Mozart s’est imposé comme un excellent compositeur. En 1782, il a écrit l’opéra Die Entführung aus dem Serail qui a connu un grand succès. Parmi les autres opéras célèbres écrits par le compositeur en pleine ascension figurent Le Nozze de Figaro (1786), Don Giovanni (1787) et Cósi fan Tutte (1790). 

La mort de son père en 1787 a peut-être marqué le déclin de la carrière de Mozart. Il a composé très peu d’œuvres, a souffert de nombreux problèmes financiers et en 1791, lors d’une visite à Prague pour la première de son opéra La clemenza di Tito, Mozart est tombé très malade. Dans ses derniers jours, Mozart s’est occupé de terminer son œuvre final : Le Requiem en Ré mineur, K. 626. Malheureusement, il n’a pas pu achever cette œuvre (elle a été terminée plus tard par son élève Franz Xaver Süssmayr), car il est décédé le 5 décembre 1791, probablement d’une fièvre rhumatismale, mais la cause officielle de sa mort reste inconnue.

Malgré la disparition tragique et précoce de Mozart, le brillant instrumentiste et compositeur a laissé un héritage inégalé. Il était un compositeur doué dans tous les domaines et a écrit dans tous les genres majeurs, y compris des symphonies, des opéras, des concertos pour solistes, des sonates, des messes et plus encore. Son influence est vaste et profonde et sa musique continue d’être reconnue et célébrée avec ingéniosité.

 

Vidéos associées

Nous vous recommandons également