Grande Polonaise, Op. 16

Grande Polonaise, Op. 16

Theobald Boehm

Philippe Bernold's masterclass

Français 1 h 3 min Flûte

Dans cette masterclass de flûte, Philippe Bernold et son élève Wong Chung Chuen Matthew explorent l'intonation, l'articulation, les techniques de respiration, et d'autres sujets importants.

Produit par la Saline royale Academy en octobre 2020 à Arc-et-Senans.

Retour à la navigation

La masterclass

 À propos cette masterclass

Dans cette session, le professeur Philippe Bernold et l’élève Wong Chung Chuen Matthew abordent la Grande Polonaise, Op.16 du compositeur Jacques Ibert. Bernold conseille à son élève de faire attention à sa respiration, notamment lors des nuances. De plus, le duo travaille la justesse du son et de l’intonation, l’harmonie et la hiérarchie des notes.  

Ce que nous apprenons dans cette masterclass

  1. Jouer diminuendo sans perdre de puissance. 

  2. Éviter de jouer les notes aiguës trop fort.

  3. Respecter la hiérarchie des notes et la structure harmonique.

  4. Faire attention au placement de vos respirations.

  5. Rester lyrique.

Grande Polonaise, Op. 16 de Théobald Boehm

La Grande Polonaise, écrite par Théobald Boehm, a été composée au début des années 1800 et est une pièce de l'époque Romantique. Sa musicalité et sa technique de composition ressemblent aux arias, qui étaient à la base de l'opéra. L'introduction commence dans un style lyrique lent avec un peu de rubato. La deuxième section de cette pièce est la Polonaise, une danse polonaise au triple mètre, qui démontre la virtuosité de la technique d'un flûtiste.

 

  • Élève:Wong Chung Chuen Matthew
  • Instruments: Flûte
  • Date:03 novembre 2020
Philippe  Bernold

Philippe Bernold

La musique, si elle n'a pas de sens, elle ne sert strictement à rien.

Philippe Bernold

Partition

Visez l’excellence ! Vous pouvez améliorer vos compétences grâce aux conseils d’experts. Téléchargez la partition annotée de cette masterclass de flûte. Veuillez noter que ce morceau a été annoté en fonction des réactions et des commentaires de Philippe Bernold.

Philippe Bernold

Philippe  Bernold

Philippe Bernold a commencé sa formation musicale à Colmar, en France, où il a étudié la flûte et plus tard la composition et la direction d’orchestre sous la tutelle de René Matter. Bernold a par la suite poursuivi ses études au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris où son talent remarquable a été reconnu, chose qui lui a permis d’obtenir un Premier Prix de flûte. L’année suivante, âgé seulement de 23 ans, Bernold est nommé première flûte de l’Opéra national de Lyon. 

Après avoir remporté le Premier Grand Prix du Concours International Jean-Pierre Rampal à Paris, Bernold était en mesure d’entamer une brillante carrière de soliste, en jouant en compagnie d’artistes de renom tels que M. Rostropovitch, R. Capuçon, G. Opitz, et A. Tharaud, ainsi que de nombreux orchestres unanimement encensés dont l’Orchestre de Paris, le Hallé Orchestra de Manchester, le Tapiola Sinfonietta, l’Orchestre national de Lyon, l'Orchestre symphonique de Tokyo et de Kyoto parmi tant d’autres.

Le flûtiste accompli a été dirigé par des chefs d’orchestre hautement estimés tels que S. Bychkov, J. E. Gardiner, L. Maazel, K. Nagano, Sir Y. Menuhin, M. Inoué, et T. Koopman. L’artiste a joué dans des salles de concert partout autour du monde, dont font partie entre autres, le Royal Festival Hall de Londre, le Philharmonique de Varsovie, le Centre des arts de Séoul en Corée du Sud et le Conservatoire Tchaïkovski de Moscou. Quelques années plus tard, Philippe Bernold revient à la direction d’orchestre lorsqu’il fonde « Les Virtuoses de l’Opéra de Lyon ». Après sa formation, l’ensemble est louangé pour son haut niveau artistique. Depuis lors, Bernold est continuellement invité à diriger des concerts avec des ensembles comme le Sinfonia Varsovia, Bilbao, l'Orchestre de l'Opéra national de Lyon, l'Orchestre Baden Baden Philharmonie, l’Orchestre de chambre de Paris, l’Orchestre philharmonique de Marseille, l’Orchestre Ensemble Kanazawa (Japon), et bien d’autres encore.

En outre, Philippe Bernold a réalisé de nombreux enregistrements à succès. En particulier, Bernold se voit discerner le Grand Prix de l’Académie Charles Cros pour son tout premier enregistrement en 1989. Philippe Bernold est professeur de musique de chambre et de flûte au Conservatoire national de musique et de danse de Paris.

 

Boehm

Theobald  Boehm

Theobald Boehm est né à Munich, en Bavière. Son père était orfèvre, et après avoir appris le métier de son père, le jeune garçon a pu fabriquer sa propre flûte. Il devient rapidement flûtiste de talent et devient membre d'un orchestre à 17 ans. À 21 ans, il était premier flûtiste de l'Orchestre royal de Bavière. Tout en travaillant comme musicien professionnel, Boehm a continué à fabriquer des flûtes avec différents matériaux, notamment l'argent, l'or, le nickel, les bois durs tropicaux, etc. Il expérimenterait également les trous de tonalité de flûte.

Boehm a étudié l'acoustique à l'Université de Munich, où il a continué à expérimenter et à améliorer la flûte. En 1847, il fait breveter son premier système de doigté. De plus, il publie Über den Flötenbau ("Sur la construction des flûtes") la même année. En 1851, il présente sa nouvelle flûte à l'exposition de Londres. Plusieurs années plus tard, en 1871, Boehm publia Die Flöte und das Flötenspiel ("La flûte et le jeu de flûte"), une sorte de manuel expliquant les caractéristiques techniques et artistiques de la flûte de Boehm.

En plus d'être un inventeur et un musicien talentueux, Theobald Boehm était un compositeur important. Son répertoire comprend des pièces comme Souvenir des Alpes, 24 Études, Op. 37, Élégie, op. 47, Grande Polonaise en ré majeur, op. 16, et plus.

Crédit photo : Michael Brandmüller

Vidéos associées

Nous vous recommandons également