Sonatine pour flûte et piano

Sonatine pour flûte et piano

Henri Dutilleux

Philippe Bernold's masterclass

Anglais 41 min Flûte

Dans cette masterclass, Philippe Bernold assiste l’étudiante Dorotea Senica dans son interprétation de la Sonatine d’Henri Dutilleux.

Produite par la Saline royale Academy en novembre 2020 à Arc-et-Senans

Inclus dans tout abonnement - 29.90€ /mois, illimité
Retour à la navigation

La masterclass

À propos de cette masterclass de Philippe Bernold

Dans cette masterclass, l’étudiante Dorotea Senica interprétera la Sonatine d’Henri Dutilleux. Le maître flûtiste, Philippe Bernold, met l’accent sur la construction des phrases, le changement des couleurs, l’expression et la structure globale. Il demande à son étudiante de se placer comme une « troisième voix ou une troisième main sur le piano. » Bernold souligne par la suite l’importance de localiser le son approprié dans chaque registre. C’est en s’aidant d’une description pleine de vie qu’il distingue et associe les différents registres de flûte avec leurs « couleurs » respectives.

Cela conduit à un discours à propos de la variation timbrale. Le maître explique qu’en cas d’absence de notation musicale indiquant la manière avec laquelle la pièce devrait être jouée, la musique dans le registre supérieur devra alors être jouée avec brio « ...tel le soleil, le registre moyen est plus nébuleux alors que le registre inférieur est sombre. »

En outre, le maître aborde les intervalles et le sostenuto ou le maintien des notes. Les intervalles larges nécessitent plus d’énergie afin de maintenir une phrase. En effet, plus large est l’intervalle, plus grand est le niveau d’émotion. Tout au long de cette masterclass, Bernold met l’accent sur l’importance de la description picturale à travers la musique. Autrement dit, le maître exhorte l’étudiante à raconter un récit clair tout au long de sa performance ; un récit qui peut être logiquement et émotionnellement suivi par l'audience.

Ce que nous apprenons dans cette masterclass de flute

  1. Les intervalles larges suscitent plus d’expressions et une émotion plus importante.
  2. La fonction du sostenuto en lien avec le registre de flûte.
  3. L’importance de la structure.
  4. L’utilisation de sonorités, de couleurs et de timbres divers est essentielle.
  5. La narration efficace à travers la musique.

Cette pièce est structurée en trois “mouvements” qui sont joués sans pause. L’allegretto porte un thème particulier en mesure 7/8, avec des sauts d’intervalles en dents de scie. Une cadence fait la transition vers la deuxième section : un Andante lyrique qui met en valeur le penchant de Dutilleux pour les harmonies colorées et les mélodies oniriques. Une section animée et dynamique, qui met en évidence la synergie entre la flûte et le piano, est suivie d’une deuxième cadence qui se transforme en accelerando et mène à la finale.

Henri Dutilleux a voulu encourager les jeunes compositeurs à explorer la technique instrumentale, tout en conseillant vivement aux étudiants de travailler sur de nouvelles partitions - de nouvelles musiques.

 

  • Élève:Dorotea Senica
  • Instruments: Flûte
  • Date:03 novembre 2020
  • Académie:Académie 1 nov. - 8 nov. 2020
Philippe Bernold

Philippe Bernold

La musique s'accroche à ce qu’on joue entre les notes.

Philippe Bernold

Partition

Visez l’excellence ! Vous pouvez améliorer vos compétences grâce aux conseils d’experts. Téléchargez la partition annotée de cette masterclass de flûte. Veuillez noter que ce morceau a été annoté en fonction des réactions et des commentaires de Philippe Bernold.

Philippe Bernold

Philippe Bernold

Philippe Bernold a commencé sa formation musicale à Colmar, en France, où il a étudié la flûte et plus tard la composition et la direction d’orchestre sous la tutelle de René Matter. Bernold a par la suite poursuivi ses études au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris où son talent remarquable a été reconnu, chose qui lui a permis d’obtenir un Premier Prix de flûte. L’année suivante, âgé seulement de 23 ans, Bernold est nommé première flûte de l’Opéra national de Lyon. 

Après avoir remporté le Premier Grand Prix du Concours International Jean-Pierre Rampal à Paris, Bernold était en mesure d’entamer une brillante carrière de soliste, en jouant en compagnie d’artistes de renom tels que M. Rostropovitch, R. Capuçon, G. Opitz, et A. Tharaud, ainsi que de nombreux orchestres unanimement encensés dont l’Orchestre de Paris, le Hallé Orchestra de Manchester, le Tapiola Sinfonietta, l’Orchestre national de Lyon, l'Orchestre symphonique de Tokyo et de Kyoto parmi tant d’autres.

Le flûtiste accompli a été dirigé par des chefs d’orchestre hautement estimés tels que S. Bychkov, J. E. Gardiner, L. Maazel, K. Nagano, Sir Y. Menuhin, M. Inoué, et T. Koopman. L’artiste a joué dans des salles de concert partout autour du monde, dont font partie entre autres, le Royal Festival Hall de Londre, le Philharmonique de Varsovie, le Centre des arts de Séoul en Corée du Sud et le Conservatoire Tchaïkovski de Moscou. Quelques années plus tard, Philippe Bernold revient à la direction d’orchestre lorsqu’il fonde « Les Virtuoses de l’Opéra de Lyon ». Après sa formation, l’ensemble est louangé pour son haut niveau artistique. Depuis lors, Bernold est continuellement invité à diriger des concerts avec des ensembles comme le Sinfonia Varsovia, Bilbao, l'Orchestre de l'Opéra national de Lyon, l'Orchestre Baden Baden Philharmonie, l’Orchestre de chambre de Paris, l’Orchestre philharmonique de Marseille, l’Orchestre Ensemble Kanazawa (Japon), et bien d’autres encore.

En outre, Philippe Bernold a réalisé de nombreux enregistrements à succès. En particulier, Bernold se voit discerner le Grand Prix de l’Académie Charles Cros pour son tout premier enregistrement en 1989. Philippe Bernold est professeur de musique de chambre et de flûte au Conservatoire national de musique et de danse de Paris.

 

Vidéos associées

Nous vous recommandons également