Sonate pour clarinette Nr. 1, Op. 120, 1er mouvement

Sonate pour clarinette Nr. 1, Op. 120, 1er mouvement

Johannes Brahms

Sharon Kam's masterclass

Anglais 43 min Clarinette

Dans cette masterclass, Sharon Kam aborde plusieurs sujets tels que la structure, le vibrato, le caractère, l'accordage, avec son élève Jakob Plag.

Produit par la Saline royale Academy en avril 2021 à Arc-et-Senans.

Retour à la navigation

La masterclass

À propos de cette masterclass

Dans cette leçon pour clarinette, Sharon Kam souligne l'importance de connaître et de comprendre la section piano ainsi que la partie clarinette solo de la Sonate n°1 de Brahms.

Selon Kam, la section de piano au début du premier mouvement a plus de substance et donc, le clarinettiste doit comprendre quand son rôle est secondaire. De même, lorsque le piano a un matériau thématique, la clarinette doit créer des couleurs en utilisant la dynamique pour soutenir le piano sans le dominer.

D'autres éléments abordés incluent le phrasé et le jeu naturel.

Ce que nous apprenons dans cette masterclass

  1. Comprendre la relation entre piano et clarinette.

  2. Ajout de dynamique et de couleur.

  3. Maintenir la beauté dans la simplicité de cette pièce.

  4. Produire un son "ouvert".

  5. Phraser la musique.

Sonate pour clarinette n° 1 en fa mineur, op. 120 de Johannes Brahms

Brahms a composé ses deux sonates pour clarinette en 1894, après avoir entendu le clarinettiste Richard Mühlfeld jouer à Meiningen. Fasciné par les capacités expressives de l'interprète sur l'instrument, Brahms lui dédie les sonates. Ils sont maintenant devenus deux des œuvres les plus couramment jouées pour clarinette. La Sonate n° 1 en fa mineur est connue pour son lyrisme expressif.

Le premier mouvement, Allegro appassionato, s'ouvre sur des accords de piano avant que la clarinette n'introduise le thème d'ouverture lyrique, contrasté plus tard par un deuxième thème plus marqué. Le piano et la clarinette changent de rôle tout au long du mouvement, oscillant entre la présentation d'un matériau thématique et le rôle d'accompagnement ou de décoration. Le deuxième mouvement, Andante un poco adagio, est de forme ternaire. Les premiers et dernières sections explorent une douce mélodie principalement à la clarinette, tandis que la section médiane est un peu plus optimiste, accompagnée de doubles croches émouvantes. Le troisième mouvement, Allegro grazioso, est une valse douce, tandis que le quatrième mouvement, Vivace, est un joyeux rondo plein de contrastes dynamiques et expressifs.

  • Élève:Jakob Plag
  • Instruments: Clarinette
  • Date:14 avril 2021

Partition

Visez l’excellence ! Vous pouvez améliorer vos compétences grâce aux conseils d’experts. Téléchargez la partition annotée de cette masterclass de clarinette. Veuillez noter que ce morceau a été annoté en fonction des réactions et des commentaires de Sharon Kam.

Sharon Kam

Sharon Kam

Sharon Kam est l'une des plus grandes solistes de clarinette au monde et travaille avec des orchestres renommés aux États-Unis, en Europe et au Japon depuis plus de 20 ans. À l'âge de seize ans, elle a interprété le Concerto pour clarinette de Mozart lors de ses débuts avec l'Orchestre philharmonique d'Israël et Zubin Mehta. Peu de temps après, elle a interprété le Quintette avec clarinette avec le Quatuor à cordes Guarneri au Carnegie Hall, New York.

Chambriste passionnée, Sharon Kam travaille régulièrement avec des artistes tels que Lars Vogt, Christian Tetzlaff, Enrico Pace, Daniel Müller-Schott, Leif Ove Andsnes, Carolin Widmann et le Jerusalem Quartet. Elle est fréquemment invitée aux festivals de Schleswig-Holstein, Heimbach, Rheingau, Risør, Cork, Verbier et Delft, ainsi qu'au festival Schubertiade. Interprète active de musique contemporaine, elle a créé de nombreuses œuvres, dont le Concerto et le Quatuor de Krzysztof Penderecki, et des concertos de Herbert Willi (au Festival de Salzbourg), Iván Erőd et Peter Ruzicka (à Donaueschingen).

Sharon Kam joue une variété de genres musicaux - de la musique classique à la musique moderne et au jazz. Cela se reflète dans sa discographie diversifiée. Elle a reçu le prix ECHO "Instrumentaliste de l'année" à deux reprises : en 1998, pour son enregistrement Weber avec l'Orchestre du Gewandhaus de Leipzig et Kurt Masur, et en 2006, pour son CD avec l'Orchestre de la radio de Leipzig avec des œuvres de Spohr, Weber, Rossini et Mendelssohn. Son CD American Classics avec le London Symphony Orchestra, dirigé par son mari Gregor Bühl, a reçu le prix Deutsche Schallplattenkritik. En 2013, elle sort un enregistrement intitulé Opera! Cette collaboration avec le Württembergisches Kammerorchester, dirigé par Ruben Gazarian, comprend des transcriptions d'airs d'opéra allant de Rossini et Puccini à Wolf-Ferrari, arrangés pour clarinette et orchestre de chambre. La sortie était accompagnée d'une tournée inaugurale.

Au cours de la saison 2019-2020, Sharon Kam s'est produite dans des salles de concert dont le Wiener Musikverein; un concert de portraits à l'Elbphiharmonie, aux orchestres de chambre de Vienne et de Munich, à la Staatskapelle Halle, au Saarländischen Staatsorchester, à l'Orchestre philharmonique national hongrois et à l'Orchestre philharmonique de Szczecin. En septembre 2019, son album Trio, enregistré avec ses partenaires de longue date Ori Kam et Matan Porat, est sorti.

Brahms

Johannes  Brahms

Né à Hambourg, en Allemagne, le 7 mai 1833, Johannes Brahms est le fils du musicien Johann Jakob Brahms. Johannes Brahms a commencé son éducation musicale en apprenant le piano, le violoncelle et le cor. Dès l’âge de 7 ans, il étudie le piano avec Otto Friedrich Willibald Cossel.

Compositeur, pianiste et chef d’orchestre, Brahms a commencé sa carrière à la fin de la tradition classique (vers 1720 - 1820) et s’est imposé comme une figure importante de l’ère romantique de la musique classique. Sa première tournée de concerts a eu lieu en 1853 où il a noué une profonde camaraderie avec son collègue musicien Rober Schumann. 

Sa première œuvre majeure présentée au public est le Concerto n° 1 pour piano et orchestre en Ré mineur, qu’il interprète lui-même à Leipzig en 1859. En 1863, il s’installe à Vienne, où il est nommé chef d’orchestre de la Singakademie (académie de chant), qu’il quittera qu’un an plus tard. 

En 1868, Brahms est devenu célèbre dans toute l’Europe avec la première présentation de son célèbre Requiem allemand. Parmi les autres œuvres notables de Brahms, on peut citer : Concerto pour piano n° 1 en Ré mineur, op. 15, Variation et fugue sur un thème d'Haendel, op.24, Quatuor pour piano n 1 en Sol mineur, op. 25, Sonate pour violoncelle n° 1 en Mi mineur, op. 38  Symphonie n° 1 en Do mineur, op. 68 Concerto pour violon en Ré majeur, op. 77 Symphonie n°3 en Fa majeur, op. 78 Symphonie n° 4 en Mi mineur, op. 98, et Sonate pour violoncelle n° 2 en Fa majeur, op. 99 Quintette avec clarinette en Si mineur, op. 115. Brahms a été loué pour sa profonde compréhension de la construction formelle, sa richesse mélodique, sa complexité harmonique et sa capacité à créer une myriade d’ambiances et d’atmosphères. 

Johannes Brahms est décédé le 3 avril 1897 à Vienne. 

Crédit photo : Fritz Luckhardt

Vidéos associées

Nous vous recommandons également