Carmen, Leonore et autres

Carmen, Leonore et autres

Ludwig van Beethoven

Silvia Careddu's masterclass

Anglais 39 min Flûte

Dans cette masterclass, Silvia Careddu et son élève travaillent plusieurs extraits d'oeuvres différentes.

Produit par la Saline royale Academy en février 2021 à Arc-et-Senans.

Inclus dans tout abonnement - 29.90€ /mois, illimité
Retour à la navigation

Partition

Visez l’excellence ! Vous pouvez améliorer vos compétences grâce aux conseils d’experts. Téléchargez la partition annotée de cette masterclass de flûte. Veuillez noter que ce morceau a été annoté en fonction des réactions et des commentaires de Silvia Careddu.

Silvia Careddu

Silvia Careddu

Prix à l’unanimité et Prix du Public du Concours de Musique de Genève et d’importants concours internationaux (Premier prix à l’unanimité au Concours International Syrinx à Rome, prix de l’Académie Musicale de Villecroze, prix de la Fondation Lion’s Club et de celui de la Fondation Internationale Premio Sassari en Italie), Silvia a commencé ses études dans le conservatoire de sa ville natale à Cagliari en Italie. Elle les poursuit au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, où elle obtient le premier prix à l’unanimité avec les félicitations du jury. Aurèle Nicolet, Emmanuel Pahud, Raymond Guiot, Riccardo Ghiani, Florence Souchard, Pierre-Yves Artaud, notamment marquent son parcours musical durant cette période.

 

Sa carrière prend un tournant décisif en 2002, suite à sa rencontre avec Lorin Maazel, qui l’invite à rejoindre la Filarmonica Arturo Toscanini en qualité de flûte solo. Après avoir été aussi flûte solo des Wiener Philharmoniker – Wiener Staatsoper, des Wiener Symphoniker et de la Konzerthausorchester de Berlin, elle collabore régulièrement avec de nombreux orchestres, tels que la Kammerakademie de Potsdam, la Sinfonia Grange au Lac, le Mahler Chamber Orchestra, le Chamber Orchestra of Europe, le Budapest Festival Orchestra, la Philharmonia Orchestra, la Mito Chamber Orchestra, Les Dissonances, la Radio Suédoise, le Bayerische Rundfunk, WDR-Köln.

 

Silvia est membre fondatrice du Alban Berg Ensemble Wien, septuor éclectique basé au Musikverein de Vienne et qui enregistre pour la Deutsche Grammophon. Très demandée sur la scène internationale, elle joue dans d’importants festivals : le Schleswig-Holstein, Festival des Arcs, Bürgenstock Momente, Festival de Pollença, Festival de Salon de Provence, Riva del Garda, Hitzacker Musik, le Festival Flautissimo à Rome, Fukuoka Flute Japan Convention, NFA American Flute Convention, AFE Convention Espagnole de la Flute, Festival de Colmar, Festival de Bellerive.

 

Pédagogue passionnée, elle est professeur de flûte à la HEAR et au Conservatoire de Strasbourg, à la Hochschule für Musik « Hanns Eisler« de Berlin, à la Barenboim-Said Akademie (Berlin) et à la Scuola di Musica de Fiesole (Italie). Elle donne des masterclass partout dans le monde, surtout en Europe et en Asie. Silvia est invitée à faire partie des jurys d’importants concours internationaux, comme le Concours de Genève, le Concours A. Nicolet, Premio Abbado, le Concours Larrieu, le Crussell International Flute Competition, le Printemps de Prague.

Beethoven

Ludwig van Beethoven

Né à Bonn, en Allemagne, en 1770, Ludwig van Beethoven est l’une des références les plus dominantes du classicisme ; c’est un pianiste, compositeur et un génie hors pair. Descendant d'une longue lignée de musiciens, Beethoven a étudié la musique dès son plus jeune âge, en commençant par le piano, la clarinette et l'orgue. Du haut de ses 11 ans, Beethoven décroche son premier travail en tant qu’organiste de cour n remplaçant son propre professeur pour une certaine durée. Véritable jeune prodige, Beethoven est publiquement comparé à Wolfgang Amadeus Mozart, et quelques années plus tard, le jeune musicien se rend à Vienne quelques années plus tard pour étudier brièvement sous la tutelle de Mozart en personne. À la fin de ses vingtaines, Beethoven a constaté qu’il éprouvait certaines difficultés d'audition, au milieu de ses quarantaines, il était complètement sourd et n’arrivait plus à communiquer vocalement. Faisant fi de cette infortune, il continue remarquablement à composer de la musique. La Symphonie n°9 de Beethoven a été d'ailleurs écrite alors qu’il avait entièrement perdu l'ouïe. Alors que les débuts de sa carrière musicale reflétaient la tradition classique Viennoise héritée par Mozart et Haydn, Beethoven a obtenu une identité unique et révolutionnaire à la fin de son parcours. Décédé en 1827, sa veillée était un événement public qui réunit plus de 10 000 personnes. En dépit de sa mort, l’héritage de Beethoven perdure toujours. Ses travaux anticipent de nombreuses caractéristiques qui marqueraient la musique de l’ère romantique et même celle du 20ᵉ siècle.

Vidéos associées

Nous vous recommandons également