Études symphoniques, Op. 13, part 1

Études symphoniques, Op. 13, part 1

Robert Schumann

Till Fellner's masterclass

Anglais 32 min Piano

Till Fellner et son élève, Nour Ayadi travaillent la première partie des Études symphoniques de Robert Schumann dans cette masterclass.

Produit par la Saline royale Academy en avril 2021 à Arc-et-Senans.

Inclus dans tout abonnement - 29.90€ /mois, illimité
Retour à la navigation

Partition

Visez l’excellence ! Vous pouvez améliorer vos compétences grâce aux conseils d’experts. Téléchargez la partition annotée de cette masterclass de piano. Veuillez noter que ce morceau a été annoté en fonction des réactions et des commentaires de Till Fellner.

Till Fellner

Till Fellner

Till Fellner commence sa carrière internationale en 1993 lorsqu’il remporte le 1er prix au Concours Clara Haskil à Vevey en Suisse. Dès lors, il est très régulièrement invité à jouer pour de prestigieux orchestres, festivals et institutions de musique en Europe, aux Etats-Unis et au Japon. Il collabore avec des musiciens mondialement connu.

 

En outre, il enregistre de nombreux CD des plus belles œuvres du répertoire pour piano. Il enseigne depuis 2013 à la Zurich Hochschule der Künste. La carrière internationale de Till Fellner commence en 1993 lorsqu’il remporte le 1er prix au Concours Clara Haskil à Vevey en Suisse. Dès lors, il est très régulièrement invité à jouer pour de prestigieux orchestres, festivals et institutions de musique en Europe, aux Etats-Unis et au Japon.

 

En tant que soliste, il fait partie de nombreux orchestres, dont les Orchestres philharmoniques de Berlin, de Vienne et de New York, les Orchestres symphoniques de Boston et de Chicago, l’Orchestre royal du Concertgebouw et le NHK Symphony Orchestra. Till Fellner a joué avec de nombreux musiciens, dont Claudio Abbado, Vladimir Ashkenazy, Herbert Blomstedt, Semyon Bychkov, Christoph von Dohnányi, Christoph Eschenbach, Bernard Haitink, Nikolaus Harnoncourt, Manfred Honeck, Sir Charles Mackerras, Sir Neville Marriner, Kurt Masur, Kent Nagano, Jonathan Nott, Kirill Petrenko et Hans Zender. Il collabore régulièrement avec le ténor britannique Mark Padmore et le Belcea Quartet. Il partira en tournée avec la violoniste Viviane Hagner à l’automne 2020. Till Fellner s’est consacré ces dernières années à deux chefs d’oeuvre du répertoire pour piano : Le Clavier bien tempéré de Johann Sebastian Bach et les 32 sonates de Ludwig van Beethoven. De 2008 à 2010, il interprète les œuvres de Beethoven à New York, Washington, Tokyo, Londres, Paris et Vienne. Till Fellner est le premier à avoir interprété en public les œuvres de Kit Armstrong, Harrison Birtwistle, Thomas Larcher, Alexander Stankovski et Hans Zender. (premiere : to give or be the first public performance of). Le label ECM, pour lequel Till a un contrat d’exclusivité, a enregistré le premier livre du Clavier bien tempéré et les deuxième et troisième parties des Inventions et Sinfonies de Bach, les concertos pour piano n° 4 et 5 de Beethoven avec l’Orchestre symphonique de Montréal, placé sous la direction de Kent Nagano. Il a également interprété les œuvres de musique de chambre de Harrison Birtwistle.

 

En 2018 il enregistre en live le CD « Till Fellner in concert » contenant les œuvres de Liszt et de Beethoven. En 2016, le CD Alpha Classics est publié et contient l’enregistrement du quintette de piano de J. Brahms avec le Belcea Quartet, qui reçoit alors le « Diapason d’Or de l’Année ». Till Fellner est né à Vienne (Autriche), où il étudie avec Helene Sedo-Stadler au conservatoire puis avec Alfred Brendel, Meira Farkas, Oleg Maisenberg et Claus-Christian Schuster. Il enseigne depuis 2013 à la Zurich Hochschule der Künste.

 

En 2019 il est le président du jury au 62e concours international de piano Ferruccio Busoni à Bolzano, Italie.

Études symphoniques, Op. 13, part 1

Robert Schumann, Études symphoniques, op.13, 1/2 Le thème de cette pièce n'est en fait pas de Schumann, mais du Baron von Fricken, un compositeur amateur et le père d'Ernestine von Fricken (la fiancée de Schumann à l'époque). En 1834 le Baron a demandé à Schumann de regarder un ensemble de variations qu'il a composé. Schumann, impressionné par le thème, l'a utilisé pour ses propres Études symphoniques.

Vidéos associées

Nous vous recommandons également